fr nl en

Objets ajoutés récemment ×

Il n'y a aucun objet dans votre panier.

Quel droit social pour les travailleurs de plateformes ?

Collection : Non
ISBN : 978-2-8072-0409-6
Nombre de pages : 470
Date de publication : 4 févr. 2020
Format : 17x24
Support : Papier
Quel droit social pour les travailleurs de plateformes ?
Premiers diagnostics et actualités législatives
OU
Les dispositifs de droit social en vigueur sont-ils capables d'encadrer les évolutions du monde du travail ?
Livrer un repas à domicile, transporter un passager jusqu’à sa destination, traduire un article scientifique, réparer le chambranle d’une porte, garder des enfants… Toutes ces activités peuvent aujourd’hui être effectuées par l’intermédiaire de plateformes numériques. Le secteur hybride de l’économie de plateformes est au cœur du débat public, partout dans le monde. Juges et législateurs sont confrontés à de nouveaux modèles d’organisation du travail. Au nom des nécessités de l’innovation technologique et des aspirations grandissantes des travailleurs à une plus grande autonomie, leurs promoteurs revendiquent le bénéfice de cadres juridiques dérogatoires. Du côté des travailleurs, le développement de formes d’emploi de plus en plus précaires est dénoncé. Les technologies de l’information et les algorithmes seraient plutôt mis au service de nouvelles formes de domination dans le travail. Ces situations, amplifiées par une concurrence transnationale, mettent au défi les dispositifs en vigueur, en droit individuel et collectif du travail ainsi qu’en droit de la sécurité sociale, dans leur capacité à atteindre les finalités historiques du droit social.

Mais quels sont, au juste, les droits sociaux du travailleur de plateformes ?

Cet ouvrage collectif vise à poser un diagnostic sur la capacité des dispositifs de droit social à encadrer les évolutions du monde du travail qui résultent de l’apparition et du développement des plateformes numériques. Il entend aussi faire le point sur les réformes législatives belges, advenues dans le but – dans les déclarations en tout cas – de répondre à ces défis. Enfin, l’ouvrage donne la parole (la plume) à des acteurs de terrain, afin qu’ils puissent témoigner d’initiatives en cours et relayer leur perception des enjeux en la matière.