Après les entreprises, c'est au tour des personnes physiques d'être protégées contre les saisies

Toute personne physique est à présent protégée contre les saisies, et ce jusqu’au 17 juin. Il y a cependant une exception par rapport aux immeubles qui ne constituent pas le domicile de la partie débitrice. 

Cela ne dispense cependant personne de payer ses dettes et ne les libère pas des sanctions contractuelles de droit commun, telles que, entre autres, l’exception d’inexécution, la compensation et le droit de rétention. En d’autres termes, on ne peut que conseiller à tous de payer ses dettes en temps et en heures ou de prendre contact au plus tôt avec son créancier pour trouver un arrangement.

Pour les personnes dont la situation est inextricable, la procédure de règlement collectif de dettes peut apporter une réponse durable.

À noter également que le moratoire à l’égard des sociétés a également été prolongé au 17 juin.

Quentin Debray, huissier de justice, président de l'Union Francophone des Huissiers de Justice ASBL 

                                                                                            > Lien vers la loi du 20 mai (art. 9 et 10)

                                                                                         > Procédure de RCD en Région wallonne

                                                                                     > Procédure de RCD en Région bruxelloise


  

Interdiction de saisies levée et quotités insaisissables relevées