Exercice de l'art infirmier par des professionnels de soins de santé non qualifiés

À situation exceptionnelle, solution exceptionnelle : depuis le 4 mai dernier et jusqu'au 31 décembre 2020, des professionnels de santé non qualifiés pourront, dans certaines circonstances, accomplir des actes relevant de l'art infirmier, sous la supervision d'un médecin ou d'un infirmier. Ainsi en a décidé l'arrêté royal n°9 du 19 avril 2020 portant exécution de l'article 5, §1, 2°, de la loi du 27 mars 2020 habilitant le Roi à prendre des mesures de lutte contre la propagation du coronavirus, en vue de permettre temporairement l'exercice de l'art infirmier par des professionnels de soins de santé non qualifiés. 

Il est utile de rappeler que les professionnels de soins de santé qui pourront ainsi prêter main forte au corps infirmier sont ceux cités dans la loi coordonnée du 10 mai 2015 relative à l'exercice des professions des soins de santé (médecins, pharmaciens, kinés, sage-femmes, psychologues cliniciens, etc.) et comprennent les professions paramédicales listées dans l'arrêté royal du 2 juillet 2009 (audiologues, diététiciens, podologues, logopèdes, etc.) 

Cette mesure s'ajoute à la possibilité de réquisition des professionnels de la santé qui a été mise en place par l'arrêté royal n°16 du 29 avril 2020.

Suspension des arretés royaux de pouvoirs spéciaux n° 9 et n°16